Un lustre à Sion

J’en déduis qu’il est interdit de prendre des photos durant un procès. Je dis ça parce que souvent dans les journaux, les procès sont illustrés par un dessin, alors qu’une simple photo rendrait beaucoup mieux :

Illustration procès

C’est franchement abominable, et ce n’est qu’un exemple parmis tant d’autres… Donc je me demande : s’ils n’ont pas le droit aux photos, pourquoi se sentent-ils obligés d’illustrer les procès ? Et surtout, pourquoi prendre des dessins moches ?

10 réponses sur “Un lustre à Sion”

  1. je serai au centre d’un procès j’aimerai pas qu’on me prenne en photo… après on dit souvent un truc du genre  » un beau dessin ( bon ici on va dire un dessin…) vaut mieux qu’un long discours ». Peut pour retransmettre l’ambiance du procès…dans tout les cas je vois pas un gars faire du pixel art pendant le procès!!

  2. C’est une forme de compte rendu du procès je crois. Plutôt que d’écrire « un tel a fait ça puis ça et enfin ça », ils embauchent des dessinateurs pour le faire.

    Enfin là le mec il dessine un peu comme une quiche.

  3. Tiens, oui, c’est une bonne question… Après une rapide recherche, l’interdiction daterait du procès Dominici en 54. Un article explicatif: http://www.lexpress.fr/actualite/societe/photos-au-tribunal-ce-que-dit-la-loi_471747.html et l’article de loi : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;?idArticle=LEGIARTI000006419761&cidTexte=LEGITEXT000006070722&dateTexte=20090113
    Filmer reste possible en demandant une dérogation, cf par exemple Flagrants délits de Depardon.

    Donc pour illustrer leurs reportages, les médias font appels à des dessinateurs spécialisés. Ensuite, chacun appréciera ou non le style. Mais ça peu donner des trucs sympas, par exemple le procès Papon illustré par Riss.

  4. Je trouve ça marrant de lire que tu trouves le dessin moche :D

    Bon effectivement moi non plus je le trouve pas vraiment top.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *