De rouille et DDoS

Le genre de mail qui fait plaisir :

ddos

Il y a à peine deux ans, un DDoS faisait planter mon serveur mais aussi toute la baie de l’hébergeur. Fallait attendre que ça passe. Aucun regret d’avoir quitté le petit artisan (qui s’occupait de moi quand il avait le temps), pour passer chez le gros concurrent qui écrase tout, OVH. Non seulement les tarifs sont compétitifs, mais avec ce genre de service innovant ils ont gagné une grande place dans mon cœur.

(Comment ça j’en fais trop ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *