Mar 30, 2016 - 0 Comments - Blog -

Miitomo Micro

J’ai eu l’occasion de mettre mes mains sales, en incroyable avant-première, sur Miitomo, la première application smartphone de Nintendo. Je vais essayer de vous en faire le topo. Mmh, alors… En fait c’est une application sociale vraiment atypique, le plus simple serait de commencer par dire ce que Miitomo n’est pas :

  • Ce n’est pas un réseau social venant concurrencer Facebook, twitter ou snapchat.
  • Ce n’est pas un jeu vidéo.

Deuxième chose, il faut comprendre que tout est centré sur les miis. On va créer ou importer un mii à son image, puis on pourra lui définir une personnalité, une voix de synthèse super paramétrable (toujours drôle à entendre :D), mais aussi l’habiller, etc. La personnalisation va très loin et on peut être créatif. Les habitués de Tomodachi Life se sentiront à la maison !

Un réseau social

L’application est vraiment axée sur le lien avec nos amis, donc le côté social, mais d’une manière vraiment différente de ce qui existe déjà. On ne va pas poser des statuts, on ne va pas écrire des messages privés ou s’envoyer des photos. Pour ça, il existe déjà plein d’autres réseaux sociaux.

À la place, le principe de base est de répondre à des questions. Par exemple : quel est le dernier concert que tu as vu ? Quel est ton plat préféré ? Plutôt slip ou caleçon ?

Libre à chacun de répondre rapidement ou bien de détailler. Répondre à ces questions fait gagner de l’argent virtuel (qu’on pourra utiliser pour acheter de nouveaux vêtements par exemple) et on voit la tronche de notre mii s’animer, parler de manière bancale, ça me fait toujours marrer. :)

Ensuite la magie de l’internet opère et notre mii va visiter nos contacts, qui pourront lire, aimer, commenter nos réponses. À partir de là se créent des discussions, toujours dans un bon esprit car ce sont les miis qui discutent avec leurs voix synthétiques et leurs expressions choupinou-kawaii qu’on croirait tirées d’animés japonais.

Plein de possibilités

Les commentaires permettent d’être créatif, grâce à l’utilisation de miifoto. En effet on peut créer une photo en plaçant nos miis dans des milliards de poses débiles, sur différents fonds (qu’on peut importer de son téléphone, ça peut être une photo qu’on vient de prendre), y ajouter des autocollants, du texte… Il y a de quoi faire le fou-fou, si vous me permettez l’expression.

Miitomo propose tout de même un mini-jeu, parce que bon on est chez Nintendo, qui consiste à lâcher son mii au bon moment et gagner l’objet sur lequel il tombe. C’est pas nul mais ça reste très limité. Bien évidemment, pour nous empêcher de tout rafler en jouant en boucle, il faut dépenser des tickets spéciaux ou bien de l’argent virtuel à chaque essai.

miitomo-3

De l’argent

En dehors du lâche-mii (oui c’est le nom officiel du jeu que je viens d’expliquer), l’argent virtuel est essentiellement dépensé en boutique, pour acheter des vêtements/accessoires. À savoir que certains objets ne sont disponibles que pendant une certaine période. Mais si l’on voit un vêtement qui nous plaît sur le mii d’un ami, alors qu’il n’est pas disponible en boutique, y a quand même moyen d’aller le récupérer.

Et cet argent virtuel, comment on le gagne ? C’est simple : en utilisant l’appli. :) Quasiment chaque action (répondre aux questions, commenter…) nous rapporte des sous, donc on peut rapidement remplir sa garde-robe.

Enfin, il y a des missions à compléter (répondre à un certain nombre de questions par jour, relier son compte à son compte Nintendo…), ça fait aussi gagner des Points Platine, donnant accès à des réducs, jeux gratuits et autres goodies sur le futur programme de fidélité global à Nintendo (3DS, WiiU…). On attend quand même que ça sorte pour en savoir plus.

Une ouverture sur les autres réseaux sociaux

Miitomo n’est pas refermé sur lui-même : pour ajouter un contact il faut le faire en face à face (IRL) sur l’appli, mais on peut aussi synchroniser son compte Facebook et/ou twitter et faire nos demandes d’ami de cette manière, tant que l’on est déjà ami avec la personne sur le service en question.

On peut aussi partager nos miifotos (et sûrement d’autres choses ?) d’un seul clic sur la plupart des réseaux existants.

Petite déception : il semblerait que pour chaque action, la connexion internet soit nécessaire. Par exemple, impossible de préparer des miifotos pour passer le temps dans le métro. Dommage.

miitomo-2

Conclusion

Voilà pour un rapide tour du propriétaire. Dites-vous que j’ai sûrement loupé des choses, et potentiellement mal interprété un détail ou deux. Mais ma première impression c’est que 1) c’est fun, 2) c’est complet, 3) c’est vraiment unique. Il y a moyen de s’amuser, surtout pour les plus jeunes et/ou les gens qui s’ajouteront en famille.

Maintenant, même si Miitomo a dépassé le million de téléchargement au Japon en à peine quelques jours (balèze !), le succès chez nous est loin d’être assuré. L’usage est vraiment atypique, et donc ça peut sembler sans aucun intérêt pour pas mal de gens. Difficile de leur donner tort : ce n’est pas une appli qui, une fois essayée, nous semble immédiatement indispensable.

Je pense qu’il faut la prendre comme un tendre amusement entre amis / famille. De quoi ouvrir des discussions légères et user de sa créativité pour faire rire les autres. Faut pas oublier que c’est gratos, donc ça ne coûte vraiment rien d’essayer !

Sortie prévue le 31 mars (demain !) sur iOS et Android.

EDIT : à télécharger dès maintenant sur iOS ou Android ! Faites aussi un tour sur le service de fidélité My Nintendo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *