Treize en retard

Hier, avec mon pote Groug on a revu des copains de l’IUT. Je devrais dire LES copains de l’IUT : on était souvent tous les 4, ce sont ceux avec qui j’ai le plus de souvenirs, et les meilleurs, de cette époque.

Mais je suis très nul pour garder contact à distance, et je pense pouvoir dire qu’eux aussi : 13 ans ont passé sans que l’on se voit, on s’est ajouté en amis sur un réseau social mais seulement échangé un ou deux mots.

Et donc voilà, 13 ans plus tard, on se retrouve, on se reconnait comme si seulement 13 jours étaient passés. Personne n’a changé. OK, y a bien un costard qui remplace un sweat à capuche, le bon resto qui remplace la pizza surgelée dans la chambre de 9 m², la poche à bière qui remplace la tablette de chocolat (hum)… Mais pour le reste on est pareil. On se raconte nos vies, nos parcours, puis on dévie sur nos anciens sujets de conversations, on fait des blagues pourries, comme si on ne s’était pas quittés.

J’espère les revoir un peu plus souvent. Disons dans moins de 13 ans. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *