Ornikar : mais où est donc… Mon permis de conduire ?

Dans ma poche !

Et oui chers lecteurs, à 33 ans c’est à peine croyable mais ça y est, j’ai mon permis de conduire ! Pour plein de raisons pratiques et par amour du risque, plutôt que de suivre le chemin de l’auto-école traditionnelle, j’ai décidé de tenter celui d’Ornikar, une auto-école en ligne. Ça s’est très bien passé dans l’ensemble. Les problèmes que j’ai eu venaient soit de l’administration, soit de l’inspecteur… Rapide compte-rendu :

Ne faut-il pas déjà avoir le permis avant de prendre la « route vers le permis » ?

Inscription simple et obtention du code de la route super rapide (merci les dispositions de 2016 qui ont accéléré et facilité le passage à l’examen) : en 1 mois c’était bouclé.

Pour la conduite, comme j’en avais la possibilité j’ai fait le choix d’aller à Nantes car :

  1. Les délais d’attente de passage à l’examen étaient scandaleux en Région Parisienne (heureusement une loi vient de passer pour les réduire à 2 mois et demi, si je ne dis pas de bêtise !).
  2. Apprendre à conduire à Nantes me semblait plus adapté qu’en plein Paris.
  3. En planifiant bien à l’avance j’ai pu faire plein d’heures par jour (2h par demi-journée) et donc apprendre de manière intensive.
  4. Ça me faisait squatter chez de la famille à Nantes et ça c’est toujours bon à prendre (peut-être pas pour eux ?). :D

J’ai réussi au bout de la 3ème fois, je ne vais pas revenir en détail sur chaque passage, disons juste que la première fois j’aurais clairement du pu l’avoir, et la seconde je ne m’étais pas assez bien préparé, trop peu de conduite entre les deux passages. Je tiens, toutefois et sans mauvaise foi, à préciser que sur ces deux passages ratés, les inspecteurs étaient à chaque fois désagréables au possible, et que ça a affecté la suite de l’examen : ambiance très froide, petits pièges de pute dans les directions, pas forcément les conditions idéales pour être jugé… J’ai eu l’impression qu’on me poussait à la faute. Ceci a été confirmé par mon troisième passage où l’examinateur était « normal » et humain (incroyable, il m’a dit « bonjour »).

Trois passages, quand j’en parle autour de moi, c’est plutôt classique. La différence c’est que le temps d’attente entre chaque passage n’était pas au bon vouloir de la secrétaire de l’auto-école, que j’ai pu aller à mon rythme à moi (intensif :D), que j’ai passé le code beaucoup plus rapidement, et surtout, que j’ai payé bien moins cher…

Allez pour la route (ahah), un dernier petit souci : une fois l’examen réussi j’ai eu du mal à recevoir mon résultat (« problème sur la tablette de l’inspecteur »), puis mon permis (les bugs de la préfecture), j’ai attendu super longtemps… Mais ça, hein, c’était clairement la faute de l’administration, ce serait arrivé avec n’importe quelle auto-école donc je ne peux pas leur en vouloir.

Vous l’avez compris, JE VALIDE : si vous devez (re)passer votre permis (ou simplement des heures de conduite), faire appel à une auto-école en ligne (dans mon cas, Ornikar) est une expérience que je recommande. Je n’y vois que des avantages : on est bien encadré, totalement autonomes pour avancer à notre rythme, et c’est moins cher.

Que demande le peuple ?

(une voiture :D)

2 réponses sur “Ornikar : mais où est donc… Mon permis de conduire ?”

  1. Merci pour cet article, le mois prochain, je me lance et c’est grâce à vous! Merci mille fois et félicitations pour votre permis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *