Arrêtons de déconner, commençons à décoder

Chouette ! Dans ma « boîte à idées jamais réalisées », j’ai depuis quelques années une extension pour navigateur qui servirait à nous mettre en garde, quand on est sur un site qui dit de la merde dont les sources sont peu fiables, en affichant une alerte précisant rapidement, de manière neutre, quel est le souci, si c’est humoristique ou non, etc. Enfin c’est bien d’avoir des idées mais derrière faut les réaliser, et malheureusement un truc comme ça c’est un peu complexe à mettre en œuvre, pas forcément techniquement mais ensuite ça implique de mettre en place une entité indépendante et intègre (une asso à but non lucratif par exemple) pour gérer et assurer l’authenticité des sources de manière impartiale. Bref j’ai mis ça dans un tiroir et j’attends que quelqu’un d’autre le fasse.

Et là, jour de joie, on me relaie sur twitter un truc qui vient de sortir : le Décodex. C’est fait par Le Monde et c’est à peu de choses près comme je l’avais imaginé : l’extension (ici pour Firefox, ici pour Chrome) ajoute un petit bouton dans votre navigateur. Si la source est peu fiable, pas fiable du tout, ou volontairement parodique, une petite alerte s’affiche et le logo change de couleur. On peut choisir le niveau d’alerte, avoir un peu plus de détails si on le souhaite, et c’est à peu près tout. Nickel.

Ma seule inquiétude c’est qu’il y a un journal derrière (appartenant à des hommes d’affaires, etc.), mais déjà, à la base, vérifier les sources c’est bien un boulot de journalistes non ? :) Aussi, j’ai testé, et jusque là l’équipe qui s’en occupe reste parfaitement neutre. Ils jugent la présence ou non des sources, la fiabilité, précisent quand ils le peuvent l’orientation politique des dirigeants de manière tout à fait informelle.

Je salue l’initiative et j’invite un maximum de personnes à l’installer, à signaler les sites « A vérifier » (qu’ils soient fiables ou non ! Le but étant de les référencer). Qui sait, peut-être qu’ensuite ça se détachera du Monde pour en faire un truc tout à fait indépendant, voire intégré de base dans les navigateurs, voire utilisé par Facebook, twitter et consorts pour mettre des grosses alertes directement chez eux et contrer un peu le fléau d’articles de merdes mensongers pas forcément fiables qui sont relayés en masse par la plèbe idiote peu et mal informée.

Je rêve.

12 réponses sur “Arrêtons de déconner, commençons à décoder”

    1. En fait le Décodex n’est là que pour dire si, d’une manière générale, un média cite ses sources et si elles sont fiables ou pas. MrMondialisation ne cite pas toujours ses sources (et ne cite même pas ses auteurs !), et parfois relaye des trucs un peu douteux / non vérifiés, alors il est normal d’être classé comme tel.

      « Le Décodex s’attaque à la presse alternative, pas à leurs informations » : pas d’accord, je me répète mais ça s’attaque uniquement au manque de fiabilité des sources. Qu’ils se disent « presse alternative » ne rendra pas ces personnes journalistes. Un journaliste a une déontologie. Pour prendre l’exemple le plus parlant, c’est pour ça qu’ils peuvent, exceptionnellement, protéger et ne pas divulguer une source. Dans la « presse alternative », l’investigateur peut trouver des sources fiables et les protéger, bien sûr, mais il n’est pas journaliste, il n’a pas de déontologie ; on ne peut pas lui faire confiance sans se poser de questions. Bon après, tu vas me dire, y a aussi des journalistes qui malgré la déontologie disent de la merde. Mais il s’agit d’avoir une méthodologie et justement :

      « Méthodologie inexistante d’un média juge et partie » : pas d’accord car la méthodologie est donnée. Ensuite oui, le média est partie, mais pas « juge » car il s’agit de données factuelles. Ou alors il existe des faits alternatifs ? ;) Bien sûr l’idéal serait, comme je l’ai dit dans mon article dès le départ, qu’une telle initiative soit gérée par une entité indépendante (asso à but non lucratif à la WikiPédia).

      Pour conclure je suis d’accord pour dire que ce système reste limité, l’exemple de Valeurs Actuelles est bien trouvé car il sort du cadre défini par le Décodex, sauf que c’est un média douteux et en affichant un logo vert « fiable » ça lui donne une certaine légitimité.

      1. Je ne connais pas assez Mondialisation pour juger leur rigueur, c’est pourquoi j’a préférer te poser la question à laquelle tu as répondu :)

        Et en effet, une entité indépendante serait pour le mieux. Ça se fera sans-doute maintenant que l’idée a été lancée, un peu comme le grand nombre d’add-block maintenant présents alors qu’il n’y en avait qu’un au départ.
        Le concept s’améliorera avec le temps, et ça, c’est indéniable :)

        Enfin, même si il puisse être précis et objectif, le lecteur se devra de garder une attitude critique « si il la possède » bien entendu.

  1. C’est vrai que l’initiative est excellente, et je la salue tout autant. Cependant, il y a le fait que le Monde, bien qu’étant le journal le plus neutre en France, a une ligne éditoriale. Comme le souligne vd22 (et bien que je ne connaisse pas Mondialisation non plus pour juger de leur rigueur), il est très difficile de faire un système 100% neutre…

    Et si… Et si on allait voir ce qui se faisait déjà depuis plusieurs années ? Hoaxbuster, par exemple ? Les contributeurs de ce site sont des particuliers, des bénévoles pour la plupart, qui traquent sans cesse les fausses informations, les scams, les hoaxs de la toile. Le site français est très complet, évidemment sourcé à outrance, et qui plus est, son aspect collaboratif est selon moi la base à la fois des internets et de la neutralité.

    Bref, tout ça pour dire : le Décodex, c’est bien. Mais ma référence restera toujours Hoaxbuster.

    1. Hoaxbuster.fr est une excellente initiative, mais à mon sens loin d’être suffisante à cause plusieurs problèmes. D’une part en s’attaquant à chaque rumeur / fausse info séparément, la base de donnée ne sera jamais assez complète, assez à jour. La recherche n’est pas terrible du tout et l’interface très peu claire, dur de s’y retrouver. Soyons honnêtes c’est un véritable foutoir.

      J’ai moi-même déjà envoyé sources et preuves démontant une vidéo extrêmement trompeuse qui faisait le buzz (fausse peinture numérique de Morgan Freeman pour faire la pub d’un soft), on m’a dit « cool merci » et puis aucunes nouvelles. C’est des mois plus tard que je me suis rendu compte que le « débunk » avait été intégré dans un article fourre-tout à propos de Morgan Freeman, nommé « Freeman: homophobes=connards » et ayant pour titre de page « Une icône moderne de tolérance ? ». Autant dire que ce n’est pas simple à trouver, qu’une fois la recherche effectuée on ne pense pas que c’est le bon article, que l’info n’est couverte qu’en deux paragraphes noyés au milieu d’autres choses sans aucun autre rapport que… Morgan Freeman. :D Que pour sources ils pointent seulement vers une vidéo faite un peu à l’arrache par un mec au vocabulaire légèrement vulgaire, alors qu’il existe des images et des vidéos plus parlantes et concises…

      L’intention est bonne, le travail n’est pas mal fait, mais le résultat vire à l’inutile. De plus, les sujets sont traités au bon vouloir de la rédaction, dans des formats aléatoires (flash ? Articles ? Dossiers ? …) ajoutant au côté bordélique de la chose. Enfin, si je suis d’accord avec toi sur l’aspect communautaire, je pense toujours que la notion de déontologie n’est pas à prendre à la légère, surtout quand on parle de contacter les personnes concernées, etc. Avoir des journalistes au sein de l’équipe serait une bonne chose.

      Je trouve que « s’attaquer » aux sites plutôt qu’à chaque info, tout en essayant d’inciter tout un chacun à vérifier les sources, le tout avec une interface simple et claire, est une bonne chose.

      Un Décodex dont la liste serait maintenue par Hoaxbuster.fr, tu en penses quoi ?

      1. Vu comme ça… Tu connais visiblement le sujet ^^

        J’avoue que j’ai surtout posté pour la simple et bonne raison que, lorsqu’on parle de Décodex, j’ai l’impression que tout le monde dit que c’est une révolution, c’est génial, Le Monde a eu l’idée du siècle (bon, j’exagère..) en oubliant que des initiatives de ce genre existent. Et pis, c’est toujours bien de rappeler les bonnes initiatives communautaires :)

        J’entends tes remarques, et je suis d’accord sur l’absence relative d’organisation dans les dossiers. En revanche, l’idée de s’attaquer à tout un site au lieu de décoder chaque info, j’ai peur des dérives. Inciter tout le monde à vérifier les sources est évidemment le message à faire passer, mais je pense qu’un peu plus de rigueur serait encore mieux.

        Et pour ta question finale : c’est là mon point de vue. Un Décodex maintenu uniquement par 8 journalistes (ainsi qu’un dév et un graphiste), c’est faible. C’est le fruit d’un an de travail, de recherche documentaire, de croisement de sources, pour aboutir à une classification simple (simpliste ?) de quelques centaines de sites. C’est un premier pas, une première barrière pour les utilisateurs des internets, et c’est une bonne chose. Mais il ne faut pas que ça s’arrête là, et pour ça, augmenter la communauté des vérifieurs est déterminant, et je vois deux raisons à ça.

        – Tout d’abord, le nombre de sites, d’infos à vérifier, est conséquent. Augmenter la main-d’œuvre, c’est mathématique, ça facilite les choses. Au passage, je vois ça un peu comme le système de beta-mod de DTC, quitte à ce que des vérifieurs « pros » passent derrière le second filtre. Peut-être même avec un système de points, d’expérience, pour que les ‘beta-checkers’ qui sont très productifs passent au second filtre… Enfin, à étudier, évidemment.

        – Ensuite, et c’est là peut-être encore plus important… On est d’accord que le but principal du Décodex est d’inciter les utilisateurs d’internet à vérifier les sources. Et pour cela, ils utilisent… un code couleur. Une classification des sites. Oui, ils indiquent bien « confirmez l’information », mais soyons réalistes, l’humain est feignant, et je suis quasiment sûr que si le Décodex perce, il va devenir un site de référence aveugle pour tout le monde. Où sera le but initial ? En revanche, si on incite les gens à participer à la mise en place de la base de données, si on les implique dans la recherche, là, je pense que l’amélioration sera plus effective.

        En clair, ajouter l’aspect communautaire au Décodex, c’est la prochaine étape pour qu’il soit efficace selon moi :)

  2. Merci pour l’article, mais désolé il est beaucoup trop long je n’ai pas le courage de le lire. :D

    Avec un peu de recul aujourd’hui, je vois bien que majoritairement ce Décodex est perçu comme un outil de bienpensance, avec un conflit d’intérêt et une trop forte limite dans la réalisation. Je suis d’accord avec les problèmes soulevés.

    Mais je reste convaincu de l’idée initiale ; portée par un groupe véritablement indépendant et objectif ce serait même d’utilité publique, tant il y a de sites que les gens croient les yeux fermés, alors qu’ils balancent tout et n’importe quoi (et souvent avec une extrême finesse) pouvant servir leurs intérêts.

    Le plus dommage c’est qu’au final on critique (à raison) Le Monde et son Décodex, mais on ne pense pas à se pencher sur l’intégrité journalistique, sur l’importance des sources… Et on ne remet pas en question les sites incriminés.

    1. Tu as raison sur plusieurs points : personne ne doute que ça pourrait être utile mais un « organisme neutre », ça n’existe pas sur Terre :) donc dur dur…
      Je peux te sortir des articles du Monde que l’on peut trouver orienté donc la neutralité du Monde reste relative.
      Pour les sites en rouge, y’a-t’il besoin du monde pour voir les sites conspi par exemple ?
      Enfin, utile à qui ?
      Je n’ai pas besoin du Deconnex pour savoir si le site que je lis est orienté ou pas.
      Utile pour une personne qui relaye des hoax ou u conspi ? J’ai déjà discuté en amenant des preuves que ce sont des hoçax, la personne reste sur ses positions donc le Decodex, elle ne l’utilisera pas…

      1. Quelle que soit l’orientation, un site devrait toujours indiquer ses sources et ne jamais relayer de choses non vérifiées ; la question n’est pas (seulement) de savoir si le média en question est orienté ou pas.

        Après je suis d’accord avec le reste de ton message, au final, c’est peine perdue.

        Monde de merde. ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *