L’heure du crime

Ça faisait longtemps que j’en avais envie, j’ai enfin eu l’occasion de tester mon premier escape game (ou « Jeu d’évasion grandeur nature » comme ils disent chez Wikipédia) ! C’était chez One Hour et j’ai vachement apprécié l’expérience alors voici mes impressions en vrac :

  • La réservation se fait sur le site de manière ultra simple et efficace
  • On est accueilli très sympathiquement, avec boisson/bonbons si on veut, le temps qu’on nous explique le principe et les règles du jeu
  • On était 5 et on a fait l’aventure « Lost Asylum » : l’un de nous était enfermé dans une cellule, il fallait commencer par le faire sortir, puis tous sortir de la pièce
  • C’est très bien fait : décors excellents, souci du détail dans tous les objets de la pièce, c’est raccord avec l’histoire racontée et bien vu par rapport aux énigmes. On est plongé dans cet univers
  • Les énigmes étaient chouettes, avec des trucs vraiment durs sans être impossibles pour autant. La notion « sociale », l’organisation entre les joueurs, est très importante c’est super sympa
  • Le maître du jeu était un véritable maître du jeu : il ajustait notre avancée en lâchant (ou non) des indices sur un écran (toujours de manière role-play), il analysait notre manière de jouer pour balancer (ou non) certains évènements… Je ne vais rien spoiler. :D
  • On a perdu sur le fil, vraiment à quelques secondes / minutes près. A cause du MJ justement qui a activé « quelque chose », mais c’était tellement drôle et bien vu qu’on ne lui en veut pas !

Bref, on a passé un super moment. La durée d’1h est parfaite, surtout quand l’avancée est maîtrisée par le MJ, on ne reste pas bloqué pendant des plombes sur un truc, et inversement on ne survole pas les problèmes les doigts dans le nez.

On m’a expliqué que dans d’autres escape room, c’était pas forcément aussi bien encadré (il faut parfois demander soi-même les indices par exemple, le mec te répond pas forcément d’une manière très role-play, etc.), donc pour cela, même si c’est aujourd’hui ma seule expérience du genre, non seulement JE VALIDE, mais en plus je m’autorise à conseiller la chose à tous les intéressés, que vous ayez déjà fait un « jeu d’évasion grandeur nature » ou pas.

Après, c’est pas forcément donné, mais tellement original que c’est à faire au moins une fois dans sa vie !

Switch, oh ma Switch

La chance ! On a été invité, vendredi 13 janvier 2017, à venir tester la Nintendo Switch en exclusivité mondiale. Pas de chance, j’étais pas dispo. :'( C’est donc extrêmement blasé de la vie que je vous partage, ici-même, les commentaires de nos reporters tcherno et Ash_Barrett qui sont allés tester la machine et ses jeux au péril de leur vie.

switchpresentation1
D’autres photos de l’évènement ici

Avant ça, je donne quand même très (très) rapidement mon avis : je suis emballé. Je trouve la console chouette, ses fonctionnalités sympa, le prix reste correct, et pas mal des jeux annoncés m’intéressent. Mais les sorties s’étalent sur toute l’année, et ayant déjà la WiiU, ce n’est ni Zelda, ni MK8 Deluxe, ni Splatoon 2 qui vont me faire acheter la console, donc je pense attendre sagement la fin de l’année avec Xenoblade 2 (quelle belle surprise !) et le petit Mario avant de passer à la caisse. :)

Allez, on rentre dans le vif du sujet avec le compte-rendu de tcherno :

Bon mon point de vue sur la Switch : la console est top, je suis moins emballé par les jeux.

  • L’écran de 6 pouces en 720p rend bien, faut vraiment se rapprocher pour voir les pixels.
  • La marge noire entre l’écran et le bord de la console est un peu large.
  • Le poids est convenable, elle se tient bien en main.
  • Le joycons sont bien foutus et rassemblés sur la manette, la prise en main est bonne. Même tenu tout seul le joycon a une bonne prise en main.
  • La plupart des jeux sont fluides (60fps en 1080p) et le rendu plutôt joli avec un AA qui fait oublier les pixels.

Concernant les jeux, Zelda c’est plutôt du 30fps en 900p, c’est pas ouf, mais les graphismes sont bien détaillés et la profondeur de vue énorme. Les mini jeux 1-2-switch ne sont pas des jeux mais des démos techniques, c’est vraiment très léger. On a trait une vache avec Ash_Barrett en bougeant le stick de haut en bas… Même le jeu de cowboy est pas ouf. Seul le jeu où il faut deviner le nombre de billes dans une boite via les vibrations de la manette est intéressant.

Mario Kart était fluide et joli mais après ben, c’est juste un Mario Kart comme les autres, les innovations sont pas énormes. Super Mario Odyssey n’était pas jouable. :[ Un peu de retro gaming avec Sonic Mania et Ultra Street Fighter 2, c’était fun les graphismes ont été retravaillés pour USF2 et ça rend bien, on retrouve plus le côté 16bit pour Sonic.

Arms, le jeu de combat à la Wii Sports est plutôt bien foutu, joli et dynamique. On se retrouve dans un Street Fighter en vue première personne. Le seul reproche vient de la précision des joycons qui donne de faux mouvements. Splatoon2, ben c’est le 1 sur Switch, alors oui, ils ont modifiés certaines armes mais bon c’est le même syndrome que Mario Kart.

Snipperclips, on a pas essayé, ça a l’air d’être un jeu coop, mais ça ne nous a pas emballé. Un jeu a la Wipeout, Fast RMX, très beau, très fluide, plutôt cool.

Et je vous laisse avec l’avis détaillé d’Ash_Barrett :

La sphère jeux vidéo-médiatique ayant largement présenté la machine, je ne vais pas refaire la présentation qu’on peut retrouver sur tous les sites. Juste donner mon ressenti sur la machine et les jeux.

LA MACHINE

La Switch m’a fait très bonne impression. Elle m’a paru plutôt bien finie. Les Joycons, malgré leur petite taille, regroupent un nombre de technologies impressionnant. Notamment les vibrations « HD » qui sont totalement bluffantes. La prise en main à une main fonctionne bien sur Arms ou 1, 2, Switch, par exemple. Je ne les ai pas essayés à 2 mains, mais ça parait en effet un peu compliqué compte tenu de leur taille.

Arrimés à la console, la prise en main est également bonne. Sur les quelques jeux testés, je n’ai pas eu de soucis particuliers, à l’exception du stick droit qui m’a paru un peu bas. Sur les FPS/TPS, un temps d’adaptation sera nécessaire. Sur Splatoon, ça ne m’a pas paru très naturel de monter mon pouce pour trouver le bouton saut. A tester sur le long terme. Enfin, fixés sur le Grip, on obtient une manette plutôt correcte qui ne vaut pas l’ergonomie du Pad pro mais qui « fait le boulot ». Je suis surpris par l’absence d’une vraie croix sur le Joycon gauche et halluciné par le fait que le Grip ne recharge pas les Joycons. Gros problème à mes yeux. En ce qui concerne la croix, ce n’est pas difficile à corriger. On pourrait imaginer une autre version de Joycon qui la propose. Le pad pro offre une prise en main parfaite. Mais sa finition m’a paru un peu « toc » et, comme sur Wii U, les gâchettes ne sont pas analogiques.

L’écran est vraiment réussi. Il a pourtant fait jaser par sa résolution considérée trop faible (237 DPI). C’est pourtant un peu plus que pour la Vita (220 DPI) qui a toujours été louée sur la qualité de son écran. Et franchement, pas besoin de plus. J’ai beaucoup aimé le rendu et aller au-delà aurait été au détriment de la fluidité ou de la batterie. Il est bien plus beau que celui du Gamepad (158 DPI) de la Wii U. Je n’ai pas grand-chose à lui reprocher. Sa taille offre un affichage confortable et sa définition est largement suffisante. On pourrait éventuellement reprocher des bords un peu larges autour de l’écran de la partie tablette augmentant la taille de la machine. En mode nomade, elle est donc un peu large à prendre en main, mais ça ne déstabilisera pas les habitués du Gamepad.

LES JEUX

J’ai pu tester plusieurs jeux, mais pas tout ce qui a été présenté.

Zelda Breath of the Wild : J’avais eu la chance de jouer à la démo Wii U juste après l’E3. Les démos Switch étant les mêmes, je n’ai pas voulu la refaire, mais j’ai bien observé ce qu’il se passait à l’écran. Ce n’était pas flatteur car 6 mois après l’E3, j’ai retrouvé le même framerate asmathique et le même aliasing… Cette démo m’avait déçu en juin sur le plan technique. J’espérais que les choses s’amélioreraient en s’approchant de la date de la sortie et j’espérais que la Switch apporterait également du mieux. C’est simple, je n’ai vu aucune différence ! Le jeu final est censé être légèrement meilleur sur Switch. Je ne l’ai pas ressenti. Néanmoins, ces défauts se font moins visibles en jouant en version nomade.

J’ai quand même hâte de voir les versions finales. Je pense que pour la démo Switch, ils se sont contenté d’un bête portage de la démo Wii U avec tous les défauts qui vont avec. A la vue des trailers, je mets un billet que le jeu final sera meilleur même s’il parait un poil ambitieux pour la puissance des machines qui vont l’accueillir. Au-delà de ces considérations techniques, le jeu a une DA géniale et un univers qui donne envie. Je l’attends avec impatience car j’y crois beaucoup à ce Zelda !

Mario Kart 8 Deluxe : Rien de particulier à dire pour ceux qui ont joué à la version Wii U : c’est la même ! Le jeu est excellent et très joli avec peut-être un poil d’anti-aliasing en plus. C’est nickel et fluide et très impressionnant en mode nomade.

Arms : Le seul « vrai » jeu Switch présenté à l’évènement. C’est techniquement très bien fait. Pas un poil d’aliasing, très fluide. Une patte « Arcade » très agréable visuellement. Le jeu en lui-même est une très bonne surprise et semble bien plus subtil dans son gameplay qu’on pourrait le croire. Les Joycons montrent ici leur belle aptitude au motion gaming. Très sympa !

Splatoon 2 : Je n’ai pas vu de différence notable avec le 1er sur Wii U. C’est toujours aussi fluide et fun. J’ai pu tester en config nomade et salon avec le Pad Pro. A part la petite réserve sur l’ergonomie dont j’ai déjà parlé, c’est très bon.

Sonic Mania : Un parfum de nostalgie 16 bits, voire de Game Gear, très réussi !

Ultra Street Fighter 2 : Les sensations ne sont pas oubliées, la recette n’a pas trop vieilli. Je trouve les sprites un peu trop « HD » à mon goût.

Fast RMX : Adaptation Switch du jeu eShop de la Wii U. C’est speed, fluide, rien de particulier à dire pour les amateurs du genre.

Disgaea 5 Complete : Idem, rien de particulier à dire sur ce portage PS4. Les fans de la série devraient y trouver leur compte.

1, 2, Switch : C’est sympathique et rigolo, mais la durée de vie du jeu est à mon avis de 15 minutes maximum avec une rejouabilité frôlant le zéro… Dire qu’il est prévu qu’il soit vendu à part…

Super Mario Odyssey n’était pas jouable, il y avait juste le trailer en boucle sur écran géant.

Au final, que penser de la Nintendo Switch au soir du vendredi 13 janvier 2017 ? Les rumeurs sur la Fusion, puis sur la NX (annoncée en mars 2015) se sont succédé alimentant les fantasmes plus ou moins réalistes. La hype autour de la machine était totale. Normal. Après l’échec commercial de la Wii U, les fans de jeux vidéo se demandaient de quelle façon Nintendo allait relever la tête. Quelque part, Nintendo n’avait pas le droit à l’erreur. Malheureusement, nous sommes loin du sans-faute…

Pour moi, le hardware est une réussite et la machine fait envie. Mais à l’heure actuelle, il m’est difficile de la précommander sur la base de ce qu’on sait. Le line-up est famélique et comporte beaucoup de portages de jeux vu ailleurs. Le possesseur de Wii U n’a, à mon avis, aucun intérêt à prendre une Switch le 3 mars. Il peut déjà jouer à Zelda, Mario Kart 8, Fast Racing Neo et Splatoon. Disagea 5, Sonic Mania, Steep sont eux jeux sont déjà dispo chez la concurrence. Donc ce ne sont pas eux qui feront la différence.

switch-lineup-overview
Principaux titres du line-up 2017. Liste complète ici

A part un fan de la marque ou éventuellement un joueur qui ne possède pas de Wii U et qui veut jouer aux jeux sus-cités, il n’y a pas de raison de passer à la caisse dès ce début d’année. En fin d’année, il y aura au moins le Mario et le Xenoblade pour renforcer le line-up. Square Enix prépare un RPG qui a l’air très sympa, un cross over Fire Emblem / Dynasty Warrior arrive… Mais plus tard. Surtout, de nombreux jeux attendus n’ont même pas encore été annoncés ! BG&E 2, Le nouveau Retro Studio… La Switch ne devrait pas manquer de jeu mais ils ne sont pas là.

Je ne reviendrai pas sur le débat autour du tarif de la machine et surtout des accessoires (propriétaires et chers), ni sur le online payant, ni sur l’appli smartphone payante pour le chat vocal mais on ne peut pas dire que Nintendo met toutes les chances de son côtés. C’est à mon avis gonflé sachant leur position sur le marché. De plus, il reste encore des questions concernant l’OS (invisible) ou la politique d’achat archaïque de jeux dématérialisés du constructeur (avec ses jeux liés à une machine et non à un compte utilisateur).

La console a beaucoup d’atouts mais Nintendo se prend un peu les pieds dans le tapis dans sa communication. Il y a des points négatifs dans leur politique commerciale autour de la Switch, des questions qui se posent et tout ça auraient dû être contre-balancé par des annonces marquantes. Or j’ai l’impression qu’ils ont gardé des cartouches pour la suite. Ils n’auraient peut-être pas du car les internautes ont visiblement retenu ce qui n’allait pas. Et c’est dommage.

Pour ma part, j’attends l’E3. Je suis convaincu que Nintendo a de quoi faire un énorme salon pour lancer réellement sa machine. C’est tout ce que je leur souhaite. La Switch le mérite.

switchpresentation2

Version bê-tard

Désolé j’ai un peu (complètement) laissé reblog de côté pendant quelques (beaucoup trop de) temps. Une des (nombreuses) raisons à cela, c’est l’enregistrement du 1er clip de Kickban, mon groupe de (punk) rock geek et plein d’amour. C’est sur YouTube (évidemment), et si ça vous plait n’hésitez pas à partager (ça mange pas de pain) :

Même que pour fêter ça (dans les règles de l’art) on fait un concert lundi 19 (oui oui, lundi qui arrive). Voici toutes les infos (il en faut) :

fly19dec2016

Et là vous vous demandez (oh oui), pourquoi autant de parenthèses (sans blague) ?

Clic épais

Gros coup de nostalgie. Le HumbleBundle du moment est dédié à ClickTeam Fusion, un logiciel permettant de créer des jeux vidéo sans programmer la moindre ligne de code (grâce à un astucieux gestionnaire d’évènements et d’autres outils intégrés). Quand j’étais gamin j’avais eu gratuitement, dans un magazine, la première version qui s’appelait Klik&Play. C’était assez limité (y avait même pas de scrolling !) mais génial. J’avais fait des petits jeux de plate-forme, un jeu de duel, un casse-brique, un clone de Bomberman pas trop dégueu… Non franchement c’était chouette.

Depuis le temps, l’outil n’offre pas autant de liberté qu’en codant soi-même, mais il permet tout de même pas mal de choses (regardez Concrete Jungle, Odallus, Five Nights at Freddy’s…) ! Et surtout il est maintenant possible de générer un jeu pour Windows, iOS, Android, ou en HTML5, etc.

Pour $15 on a la version « dev » avec tous les exporteurs. J’ai déjà pris le bundle GameMaker, mais en souvenir du bon vieux temps et pour soutenir cette petite équipe (ils comptent sur la réussite de ce bundle pour finaliser la nouvelle version qui est une refonte complète), j’ai filé quelques sous. Je leur devait bien ça. :D Après, ça reste un super deal en terme de tarif, et ça semble plutôt cool pour faire des jeux 2D ou prototyper rapidement des idées de gameplay. Ou alors pour initier des enfants à la création de jeu…

Bref, JE VALIDE. :D

Dragon Quest VII : La Quête des vestiges du monde

Dragon Quest. Un nom mythique pour une licence finalement méconnue. Surtout pour quelqu’un comme moi, pas grand fan de RPG… Mais il m’arrive de tester tout de même certains jeux histoire de ne pas mourir bête. Ce fut le cas de Dragon Quest IX sur DS, que j’ai lâché après environ 70h d’amusement… Je ne l’ai pas fini, mais je l’ai adoré.

C’était ma seule expérience sur cette série jusqu’à ce Dragon Quest VII, remake 3DS de l’épisode Playstation. A l’annonce j’ai regardé vite fait le jeu original et je n’étais pas très emballé. C’est moche, et même si le jeu a une bonne réputation, il y a pas mal de défauts (longueurs, difficulté mal dosée, jeu trop long, objets trop bien cachés…). Puis d’autres infos sont arrivées, petit à petit ça a fini par me rappeler mes souvenirs de DQIX, alors quand on m’a proposé de tester le jeu j’ai dit : BANCO.

Non en fait j’ai pas dit BANCO. Mais vous avez compris l’idée.

Me voilà donc en possession de Dragon Quest VII et à peine le jeu démarre, que j’aime déjà. Techniquement et artistiquement, c’est superbe (Akira Toriyama <3), en particulier le design des monstres et leurs animations. On note quelques légers ralentissements mais jamais rien de gênant. Niveau sonore c’est propre, il y a de superbes mélodies même si au bout d’un moment certaines musiques reviennent un peu trop souvent. C’est dommage. Pour le reste c’est un sans-faute :

  • Un gameplay ultra efficace et intéressant, remis au goût du jour sur certains points, et qui s’enrichit intelligemment au fur et à mesure de notre progression (équipements, système de vocations qu’on peut ensuite combiner, etc.)
  • Un scénario très prenant, découpé en plein de petits morceaux (comme DQIX !) ce qui est vraiment adapté à la console portable
  • Des personnages super attachants. Des histoires mignonnes, épiques, tristes (voire sombres)…
  • Une difficulté très bien dosée (pas besoin de farmer)
  • Un sentiment d’aventure incroyable <3
3ds_dragonquest7_gabo
Bonjour, je suis un personnage ultra attachant avec une histoire poignante.

Franchement, difficile de lâcher la console ; j’en suis à une bonne trentaine d’heures et j’en veux encore. Bien sûr il y a quelques défauts. En dehors de ce que j’ai cité plus haut, le vrai point négatif selon moi, c’est que parfois, pour faire avancer la situation, on va devoir parler à certaines personnes sans savoir qui, se rendre à tel endroit sans savoir où. Il est possible d’être aidé en parlant avec ses personnages mais l’indication peut manquer de clarté et dans ces cas-là c’est frustrant. Aussi, ça reste un remake : à des moments on sent que c’est du bricolage, y a des trucs mal faits, tout simplement. :D Si ça peut déranger certains, personnellement je trouve que ça lui ajoute un certain charme… Désuet.

Non voilà c’est vraiment pour pinailler, faut pas chier dans la soupe : c’est un très bon jeu. JE VALIDE. A moins de ne pas aimer les RPG, je vous le conseille très, très, très fortement.

No Mod’s Sky

Un mec a créé un mod Doom qui propose à peu près toutes les features de No Man’s Sky :

C’est du génie. Ça lui a pris 3 semaines, et il n’a même pas joué au jeu original il s’est simplement basé sur les trailers… Mais presque tout est là. :D