Inside ze cu**

Dans le genre casse-tête, ou plutôt devrais-je dire casse-couillescube, je vous présente INSIDE³. Le principe est simple : c’est un cube contenant un labyrinthe à 3 dimensions, et une bille qu’il faut amener à la sortie. Plusieurs modèles sont disponibles, proposant une difficulté variable avec des cheminements de plus en plus compliqués. Les plus difficiles ne proposent même pas de plan pour vous aider à savoir où aller, voire deux billes pour devenir complètement fou ! :D

C’est original, bien fait, made in France, alors encore une fois (d’un autre côté si ce n’était pas le cas je n’en parlerais même pas) : JE VALIDE. Et j’ajoute même qu’ils sont sympa : il y a eu erreur lors de ma dernière commande, ils ont été extrêmement réactifs et corrects (petit geste commercial).

Arrêtons de déconner, commençons à décoder

Chouette ! Dans ma « boîte à idées jamais réalisées », j’ai depuis quelques années une extension pour navigateur qui servirait à nous mettre en garde, quand on est sur un site qui dit de la merde dont les sources sont peu fiables, en affichant une alerte précisant rapidement, de manière neutre, quel est le souci, si c’est humoristique ou non, etc. Enfin c’est bien d’avoir des idées mais derrière faut les réaliser, et malheureusement un truc comme ça c’est un peu complexe à mettre en œuvre, pas forcément techniquement mais ensuite ça implique de mettre en place une entité indépendante et intègre (une asso à but non lucratif par exemple) pour gérer et assurer l’authenticité des sources de manière impartiale. Bref j’ai mis ça dans un tiroir et j’attends que quelqu’un d’autre le fasse.

Et là, jour de joie, on me relaie sur twitter un truc qui vient de sortir : le Décodex. C’est fait par Le Monde et c’est à peu de choses près comme je l’avais imaginé : l’extension (ici pour Firefox, ici pour Chrome) ajoute un petit bouton dans votre navigateur. Si la source est peu fiable, pas fiable du tout, ou volontairement parodique, une petite alerte s’affiche et le logo change de couleur. On peut choisir le niveau d’alerte, avoir un peu plus de détails si on le souhaite, et c’est à peu près tout. Nickel.

Ma seule inquiétude c’est qu’il y a un journal derrière (appartenant à des hommes d’affaires, etc.), mais déjà, à la base, vérifier les sources c’est bien un boulot de journalistes non ? :) Aussi, j’ai testé, et jusque là l’équipe qui s’en occupe reste parfaitement neutre. Ils jugent la présence ou non des sources, la fiabilité, précisent quand ils le peuvent l’orientation politique des dirigeants de manière tout à fait informelle.

Je salue l’initiative et j’invite un maximum de personnes à l’installer, à signaler les sites « A vérifier » (qu’ils soient fiables ou non ! Le but étant de les référencer). Qui sait, peut-être qu’ensuite ça se détachera du Monde pour en faire un truc tout à fait indépendant, voire intégré de base dans les navigateurs, voire utilisé par Facebook, twitter et consorts pour mettre des grosses alertes directement chez eux et contrer un peu le fléau d’articles de merdes mensongers pas forcément fiables qui sont relayés en masse par la plèbe idiote peu et mal informée.

Je rêve.

Dix personnes de taille modeste et à la peau noire

Je n’avais jamais lu le bouquin, et c’est avec un certain retard que je voies enfin une adaptation télé-visuelle de « Dix petits nègres »… C’était super chouette ! JE VALIDE et je suis étonné de n’avoir jamais été spoilé. :)

Je ne pourrais pas juger de la qualité de l’adaptation, mais cette série de 2015 est excellente : un casting de fou avec des personnages bien campés, des décors, des costumes, une esthétique et un montage qui nous créent une superbe atmosphère mystérieuse… Pour délivrer un scénario maîtrisé, très bien construit, qui nous tient en haleine jusqu’au dénouement final.

On regrettera de légères longueurs dues à ce format bâtard (3 épisodes de presque 1h), et puis vers le début je pense qu’ils auraient du nous réciter un certain poème en entier, ça aurait été mieux niveau suspense… Mais bon c’est vraiment pour chipoter.

Voilà hop, un bouquin de moins à lire !

Dragon Quest VII + 1

Voilà… C’est fini. Après plus de 75h d’aventures, l’écran est figé sur ces deux mots. The End.

Je m’en veux un peu d’avoir rushé vers la fin (d’autres jeux m’attendent) car Dragon Quest VII est un voyage qui prend son temps, qui nous invite à l’exploration. À savoir que ça peut poser quelques soucis car le leveling est parfaitement dosé, donc si l’on essaie d’éviter les combats dans une zone, on n’aura pas assez progressé pour la suite… Et on se retrouve à farmer comme un idiot. :D Pareil si l’on ne prend pas le temps de fouiller partout, de discuter avec tout le monde, on risque de passer à côté d’une information ou d’un objet important… Et de revenir sur ses pas. Je vous conseille donc de suivre le rythme du jeu, quitte à le laisser de côté de temps en temps pour y revenir plus tard. Vous ne le regretterez pas !

Au rayon des regrets justement : ça manque d’indications sur certains passages et sur le système de vocations (obligé d’utiliser un guide en ligne pour savoir quoi / comment faire). Aussi, certains n’aimeront pas le fait de devoir systématiquement revenir dans les mêmes lieux, mais à moins d’être pressé, je ne trouve pas que ce soit un problème du tout. Enfin comme je disais dans mon test, le jeu porte les vestiges de sa version PlayStation, y a certains trucs bricolés, c’est un jeu « à l’ancienne » mais rien de gênant : le gameplay est d’une efficacité redoutable et c’est bien ce qui compte.

Je suis content car le sentiment d’accomplissement est immense. Je suis triste car je quitte à jamais ces personnages et cet univers si attachants. Rappelons que je ne suis pas un grand fan de RPG, je suis très difficile pour ce genre de jeu, celui-ci a tapé pile-poil dans mon cœur de gamer. :)

Voilà, c’est fini.

C’est aussi le début d’une nouvelle aventure qui m’attend avec Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit ! Je vous en reparle très vite. \o/

Don Juan et draguons

Hier j’ai été initié à ma toute première partie de Donjons et Dragons, plus précisément AD&D 2 ! J’avais déjà brièvement tenté le JDR dans mon adolescence mais avec un jeu assez complexe (Shadowrun de mémoire ?), on se perdait dans les règles… Par contre le MJ avait su complètement nous emporter dans l’histoire. Donc voilà, un bon souvenir qui reste un peu douloureux.

Ici, on retrouve quand même pas mal de chiffres, mais dans un système de jeu qui reste simple et dont tous les RPG jeux vidéo se sont inspirés, alors on se sent comme à la maison ; c’est assez naturellement que s’est déroulée la première quête de Susan Strong (oui, comme Susan Strong), guerrière semi-orque, au sein de son groupe d’aventuriers. Pour cette session d’initiation menée par un MJ aguerri, la quête en elle-même était courte et condensée, c’était top ! Par contre, malgré cela on a eu tout de même pas mal de longueurs, beaucoup de temps perdu à tergiverser, discuter chaque chose, avancer à tâtons, tout vérifier 50 fois… Avec un peu plus de dynamisme, moins de prudence (qui souvent ne changeait en rien l’issue), ça aurait été parfait ! :)

Chance sur le tirage au départ, Susan est une guerrière bien efficace. Éclater du Kobold en un coup, c’est vraiment plaisant à jouer. :D J’espère bien lui faire vivre d’autres aventures !